Station météo Bourg Saint Bernard
Station météo
Bourg Saint Bernard

Voici comment interpréter les informations météo...


   Introduction


Si vous êtes ici...
Il y'a 2 possibilités !
  - Soit vous êtes curieux ? Dans ce cas je vous souhaite bonne lecture :)
  - Soit vous cherchez à comprendre à quoi servent et surtout que représentent toutes ces informations ?

Je vais tenter de vous expliquer tout cela brièvement et le plus simplement.

Je mesure et relève, en temps réel, c'est à dire 24h/24 (grâce à l'informatique), des données relatives à la météo.
Pour cela, j'utilise plusieurs capteurs électroniques dont:
- un thermomètre
- un hygromètre (pour mesurer l'humidité)
- un barometre (pour mesurer la pression atmosphérique)
- un anémomètre (pour la vitesse du vent)
- une girouette (pour la direction du vent)
- un pluviomètre (pour la quantité de pluie)

Tous ces capteurs possèdent une partie électronique (alimentés par pile lithium et/ou panneau solaire) qui transforme les données en signaux sans fils.
Toutes les informations en provenance de ces divers capteurs arrivent sur un boitier électronique appellé "Hub".
Ce "Hub" sert de récepteur de signaux pour tous les capteurs utilisés.
Ce même "Hub" est relié en permanence, en USB, à un petit serveur (PC basse comsomation fonctionnant 24h/24)
Toutes les données issues de ce "Hub" génèrent des informations sous forme de fichier texte quasi incompréhensibles !
(Plusieurs centaines de lignes par jour !)
Grâce à l'aide de logiciels informatique, je transforme toutes ces données en graphiques (images),
puis je les envoies ici, sur ce site, pour que chacun d'entre vous puisse interpréter les mesures effectuées.
Ces instruments sont installés au cœur du village de Bourg Saint Bernard.

--- Important ---
Les emplacements des divers capteurs respectent scrupuleusement les directives imposées par Météo France pour prétendre à une installation "conforme" aux normes applicables aux stations météo amateur.
Vous pouvez cliquer ICI pour voir le document officiel.
De plus toutes les données mesurées sont transmises, en temps réèl, sur des sites de prévision météo comme ceux que vous pouvez trouver en bas de la page Info/Contact.
Toutes ces données transmises à ces divers sites sont analysées en permanence, avant d'être affiché, ce qui évite de transmettre de fausses informations et permet ainsi de garantir la validité des informations proposées.
---

En cliquant sur le bouton "Matériel", vous trouverez un descriptif détaillé du matériel utilisé ainsi que de sa configuration.


Ci-dessous, vous trouverez, un bref descriptif vous permettant de mieux comprendre les valeurs météo


La température

C'est la quantité qui caractérise la chaleur que contient un volume d'air.
On mesure la température en degrés Celsius (°C). On utilise aussi le degré Fahrenheit (°F).



La température ressentie au vent
(windchill ou refroidissement éolien)

Le Windchill est la température ressentie par le corps humain dans des conditions
de températures fraîches et de vent plus ou moins fort.
Le windchill est donc une température différente (généralement plus basse) de la température réelle mesurée.
Autour de notre peau, se forme une mince couche d'air plus chaud que l'air ambiant,
car notre corps dégage de la chaleur.
Le vent chasse cette couche d'air chaud et, ainsi, nous ne sommes plus protégés.
C'est pour cette raison que, plus le vent est fort, plus nous avons froid…Et que la température ressentie
par Monsieur X sera différente de celle ressentie par Monsieur Y selon les vêtements portés par X et Y.


La pression atmosphérique

C'est la force exercée par le poids d'une colonne d'air partant du sol jusqu'à la limite de l'atmosphère.
Cette pression (et surtout ses variations) se mesure à l'aide d'un baromètre.
L'unité de mesure est l'hectopascal (hPa).
La pression est une force qui agit sur une unité de surface (1 mètre par 1 mètre).
La pression atmosphérique est donc la force exercée par l'atmosphère sur une unité de surface de la Terre.
À un endroit précis, la force de pression est égale à la force exercée par une colonne d'air, de surface
unitaire, partant du sol et allant jusqu'au sommet de l'atmosphère.
1 hPa = 100 Pa (100 Pascal).
La pression standard est de 1013,25 hPa à 0 m d'altitude.


L'humidité

L’humidité revient à évaluer la présence de vapeur d'eau dans l'air.
C'est la quantité d’eau présente dans l’air sous forme de vapeur.
L'air que nous respirons contient une certaine quantité d'eau sous forme de vapeur (gaz).
cette vapeur est invisible mais elle est bien présente.

Le point de rosée

Au cours de la nuit, sous un ciel généralement clair et que n'agite aucune perturbation notable,
le sol se refroidit et transmet ce refroidissement aux couches d'air immédiates, et la
température baisse alors peu à peu.
Si le refroidissement nocturne des très basses couches se poursuit avec suffisamment de persistance,
la pression de la vapeur saturante contenue dans ces couches ne cessera de décroître à mesure que baisse la température.
La vapeur d'eau commencera à se condenser et déposera une « rosée » sur le sol :
le niveau de température ainsi atteint s’appelle le point de rosée.
Il est exprimé en degrés Celsius. La nuit, lorsque l'air se refroidit,
le point de rosée nous indique par exemple la température à laquelle se formera la rosée ou le brouillard.
Lorsque le point de rosé est supérieur ou égal à la température, il y'aura apparition d'un brouillard


Le vent

La Girouette a été inventée par Léonard de Vinci.
Elle se positionne d’elle-même dans la direction du vent puis l'indique mécaniquement ou
électroniquement sur un compas gradué Nord, Nord-Ouest, Ouest, etc..
La direction du Vent s'exprime également en degrés sur ce même compas gradué en degrés de O° à 360°.
Le Nord est alors aussi bien 0° que 360°.
La graduation tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, de sorte que l'Est est à 90°,
le Sud à 180°, et l’Ouest à 270°.
1 nœud = 1,852 km
L'échelle de Beaufort permet d’estimer la vitesse du vent selon ses effets sur l’environnement.
Cette Unité de mesure a été créé par l'amiral anglais Francis Beaufort (1774-1857) et est utilisée
depuis 1874, surtout par la marine.
Elle indique de façon simple la puissance du vent à une hauteur standard de 10 m au-dessus
d'un terrain plat et découvert.
L’échelle de Beaufort a ses équivalents en km/h et en nœuds (kts).

Voici l'échelle de Beaufort




La pluviométrie

Elle indique la hauteur des précipitations tombées au sol durant un intervalle de
temps donné (1 heure, 1 jour, 1 semaine, 1 mois, 1 année).
Elle s'exprime en millimètres ou en litre/m2.
Par exemple, s'il est tombé 3 mm d'eau aujourd'hui, cela signifie que chaque m2 de sol a reçu 3 litres d'eau.


L'altitude des nuages

On ne peut définir avec exactitude l'altitude des nuages car elle n'est pas constante.
La température de l'air a une incidence sur cette donnée.
En été, la couche de vapeur qui est saturée d'humidité est beaucoup plus haute avant
de rencontrer l'air froid qu'en hiver.
On retrouve des nuages bas et des nuages hauts.
Les nuages bas se déplacent habituellement a une altitude qui varie entre 300 et 2500 mètres
alors que les hauts évoluent à plus de 6000 mètres d'altitude.
Il arrive souvent que les nuages flottent entre les deux.
Il arrive parfois aussi que les nuages rasent le sol, on parle alors de brouillard.
Pour ce qui est de la vitesse, c'est le vent qui pousse les nuages.
Les nuages suivent donc la force du vent.

Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox

Valide (X)html strict 1.0 | Valide Css 2.1